Des pompiers spéléologues

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Vous avez dit ISS ?

Depuis 2008, le SDIS 68 dispose d'une équipe de pompiers spéléologues. Formée au secours en milieu souterrain, l'objectif de cette équipe est de fournir un prompt secours spéléo et de s'inscrire dans un plan de secours spéléo au sein du SSF (Spéléo Secours Français)

Adjudant Philippe MEYER
Chef d'unité GRIMP+ISS
CSP des Trois Frontières

Cliquez les photos pour les agrandir
Photos soumises au droit d'auteur

Historique

Dans les années 1990 le GRIMP 68 avait déjà pour terrain d’entraînement les cavités souterraines. Petit à petit, l’accès au milieu a été progressivement  retiré de nos prérogatives.
L’évolution des risques au niveau national, les réformes et les réorganisations, nous à conduit à mettre en place une spécialisation dans le domaine du secours en milieux souterrain. Un module complémentaire a pris naissance : l'Intervention en Site Souterrain (ISS).

Ce risque est essentiellement présent dans le Haut Rhin dans la vallée du Val D’argent.
En 2008, le SDIS68 a décidé de former une poignée de spécialistes au sauvetage en milieu souterrain. Ce module complémentaire à la spécialité GRIMP, cadré par un GNR est en phase de développement. A terme 15 intervenants, basés essentiellement au CSP des Trois Frontières le composera.

Au terme de quatre ans de pratique, aussi bien dans les mines de Saint Marie Aux Mines, que dans les cavités naturelles des plateaux karstiques du département du Doubs, l’équipe continue de s'étoffer et nous conduit à  une nouvelle phase de formation. Les candidats sont issu du centre de secours de Saint Louis et sont IMP2 (Sauveteurs GRIMP)

Une nouvelle collaboration

Pour cette nouvelle étape, il nous manquait un allier de taille. Les membres du Spéléo Secours Français (SSF). Des spécialistes bénévoles et passionnés qui pratiquent très régulièrement la spéléologie dans le département et dans le monde entier et qui ont une solide expèrience dans le domaine du secours.

L’intégration récente au corps départemental en qualité d’expert au près du SDIS du CTD SSF, Mr Eric ZIPPER, à été la première étape.

Plusieurs rencontres entre les cadres en charge de l’organisation de l’ISS et Mr Eric ZIPPER laissent présager une complémentarité exemplaire et  prometteuse.

Les entraînements

L’équipe déjà en place continue ses exercices et explorations. Indispensable pour le maintien des acquis et l’inscription sur liste d’aptitude. Au nombre de six, ils sont répartis sur l’ensemble de l’année et géographiquement de la façon suivante.
Pour deux tiers dans les mines d’argent ou l’on met en pratique les techniques de sauvetages propre au milieu. (Evacuation de victime sur civière)

Le tiers restant est réalisé dans le département du Doubs en collaboration avec le CTD GRIMP du 25. Haut lieu de la Spéléologie au niveau national où nous perfectionnons nos techniques par des séjours de 8 heures minimum sous terre.

A noter également l’exercice annuel départemental qui met en œuvre conjointement les services du SDIS et les membres du Spéléo Secours Français, ou à cette occasion nous intégrons le dispositif.

 

Une nouvelle poignée de spécialistes

 

Le 13 février à débuté une nouvelle séance de pré-requis composée de trois Ludoviciens (pompiers de Saint Louis).

Les pré requis sont la première phase de formation qui consiste en l’exploration de cinq cavités en milieu naturel. Chaque sortie représente en moyenne sept heures de temps passé sous terre. De longs moments donc  pour assimiler les techniques spécifiques au milieu. Equipement, progression, orientation etc. Un milieu hostile, aquatique jalonné d’étroitures de verticales de méandres. Autant dire que le physique et le mental sont mis à rude épreuve.

Le but de ces pré requis est de préparer les futurs spécialistes au stage final  qui les validera dans la discipline et conduire à une inscription sur liste d’aptitude zonal au terme de 96 heures de formation.

 

Une équipe soudée

La pratique éprouvante physiquement et moralement laisse apparaître un constat indéniable. Qu’il soit ébaucheur, intermédiaire ou encore finisseur dans le passage d’étroiture. Qu’il soit lombric dans la boue ou encore agile comme une anguille, le groupe motivé par la discipline est soudé. La convivialité et la rigueur sont de mise dans l’effort et nous laisse entrevoir un avenir et une évolution positive de cette spécialité.

{morfeo 22}
{jfusion_discuss 8872}

2ème trail des sapeurs pompiers 2018 en photos

IMG 3542

Suivez nous sur Twitter