L'Adc Christophe Bihry va passer chef de service au Gpt Sud

Index de l'article

L'Adc Bihry devient chef de service

L'Adc Bihry restera au contact de l'opérationnel en assurant des gardes de chef de groupe. Photo MAI

Pour sp-68.com, celui qui peut être considéré comme une légende vivante, connue et reconnue, s’est confié. Du petit  modèle au grand homme, ou le contraire, selon le point de vue, rencontre avec l’adjudant-chef (adc) Christophe Bihry alias Zébulon.

« Cela fait 25 ans que je porte les bottes » et « un gros tournant » l’attend dans sa carrière. A quelques jours près, il fêtera ses 20 ans passés dans les rangs des sapeurs pompiers Ludoviciens. Si prochainement il va « sortir du circuit des gardes », c’est pour mieux continuer à œuvrer dans son métier de sapeur pompier professionnel. « Entré au CSP des Trois Frontières le 15 février 1990, à l’époque du district », l’adc Christophe Bihry, aujourd’hui âgé de 42 ans, quittera ses fonctions de « chef de poste de l’équipe A » le 1er février 2010. A cette date, il deviendra chef de service chargé de la FMAPA (Formation de Maintien d’Actualisation et de Perfectionnement des Acquis) au Groupement sud du SDIS 68. De nouvelles fonctions qui le conduiront à assurer la mise en place de ce nouveau dispositif de formation. « Les sapeurs doivent suivre 40 heures de formation de maintien des acquis, en incendie et en secours à personne. Je vais mettre en place les plannings et les carnets de suivi pour uniformiser tout ça. C’est un virage à 180° pour moi car avant  j’étais adjoint au casernement. Avec ce nouveau défi, tout est à monter! C’est ça qui est bien ! » Au-delà de ces nouvelles prérogatives, il assurera dorénavant des gardes en qualité de chef de groupe. Il est aussi en cours de préparation de l'examen de major qu'il passera dans les mois à venir.

Au cœur et au corps

S’il concède humblement profiter de son régime de travail particulier, il n’en demeure pas moins qu’il est toujours sur la brèche. Pour preuve, son engagement de sapeur pompier volontaire au CPI communal de Ballersdorf, où il est d’ailleurs adjoint au chef de centre. Dans le cadre de ses activités de moniteur de secourisme, il a mis en place un échange entre les soldats du feu de Wentzwiller et ceux de sa commune, pour organiser les recyclages de secourisme. Avec le sch Stéphane Specker, ils organisent tous les ans, cette formation tantôt chez les uns, tantôt chez les autres.

Lors de l'une de ses dernières gardes en qualité de chef d'équipe du CIP D3F. Photo MAI

Quant à sa passion des modèles réduits, les différentes publications qu’il a partagées avec les membres du site sp-68.com sont le reflet de la rigueur et de la précision de chacun de ses gestes.

La passion du petit

Une passion née d’une destruction ! Celle du modèle réduit du paquebot « France » que son père avait montée. « C’est mon père qui m’a montré comment faire des modèles réduits. Je n’étais pas très passionné par ça à l'époque. J’ai commencé par un bateau radio commandé. Les fils à papa pouvaient avoir des bateaux prêts à l’emploi. Moi, j’ai du monter le mien. J’étais membre du club d’Ingersheim (NDLR : proche Colmar) Par la suite, j’ai acheté et monté un véhicule 4X4. Du temps où j'étais à la BSPP, je suis allé au salon mondial du modélisme. Il y avait une boite avec un véhicule échelle qui n’existait d’ailleurs pas dans le parc automobile des pompiers de Paris. J'ai acheté cette maquette et la passion a pris.Depuis, je ne fais que des modèles au 1/24ième ou au 1/25ième». C'est grâce à lui que l'item « Collections, miniatures, modélismes » sur le site www.sp-68.com a vu le jour.

Grand homme passionné de l'infiniment petit.  Photo Gaby

Du deux en un

Il est ainsi possible d'y voir l'avancée de sa création du CIP D3F en miniature. « A force d’être dedans, on voit plein de choses. J’ai gardé la structure mais l’intérieur a été tout réaménagé. C’est un challenge ! » Il adapte sa réalisation à sa vision de la fonctionnalité. Petit secret de confection, il fait de la faïence réelle pour le local VSAV et utilise des boites de lait (pour bébé) pour créer la tour de séchage. Un personnage ô combien estimé et reconnu qui laisse toutefois planer une question. Qui du passionné de modèles réduits ou du grand homme l’emporte ?  Sans nul doute, l’adc Christophe Bihry qui est les deux à la fois !

MAI




Ses spécialités :

Titulaire de la formation Sauvetage-Déblaiement de niveau 3 (SDE 3) il est par conséquent chef de section dans cette spécialité. Il fut le 1er chef de plongée professionnel sur Saint Louis de 1991 à 2000, année où les moyens ont été regroupés sur le CSP Mulhouse. Avec l’arrêt de l’activité plongée au CIP D3F, il est passé responsable des sauveteurs aquatiques du Groupement Sud en 2000. Il s'appuie aussi sur sa formation en Risques Chimiques niveau 2 (RCH2) pour œuvrer sur les missions spécifiques qui s'y rattachent. Pour compléter le tableau, il est moniteur national des premiers secours depuis 1987. En dehors de son activité de sapeur pompier professionnel, ou de sapeur pompier volontaire sur la commune de Ballersdorf, ou lorsqu'il n'est pas plongé dans sa passion des modèles réduits, il est aussi moniteur de plongée sur Mulhouse (dans le secteur associatif) Vu par un autre, ses journées semblent durer plus de 24 heures ! Pourtant, selon lui, il lui reste encore du temps à consacrer à sa famille. Après tout, pourquoi n'y aurait-il que les pompiers pour profiter de lui? Chacun a droit au bonheur!

L'adc Bihry (àG.) avec Gaby sur les champs Elysée lors du défilé du 14.07.09. Photo Gaby


2ème trail des sapeurs pompiers 2018 en photos

IMG 3542

Suivez nous sur Twitter